Commandez

Catalogue de la SEFEL l www.libres.org

 

Pas de sérieuse diminution des dépenses publiques sans réduction du périmètre de l’Etat. Des privatisations généralisées ne nuisent pas à la santé, ni à l’éducation, ni aux communications, ni aux retraites de la population : c’est tout le contraire, comme le prouvent les réformes pratiquées en Allemagne, en Grande Bretagne, en Scandinavie, en Europe Centrale ou au Canada, il est facile, confortable et économique de se passer de l’Etat dans beaucoup de domaines.

36 pages, 5€

Bulletin de commande

Portait

Pourquoi la croissance de l’Etat ?

Au début du 20ème siècle, Adolph Wagner avait formulé une « loi économique » : les dépenses publiques occupent une proportion croissante du produit national. Une nation plus civilisée appelle un Etat plus dispendieux.

Lire la suite...
Une poussée d’Euroscepticisme PDF Imprimer Envoyer
Écrit par La rédaction   
Mercredi, 27 Novembre 2013 00:00

Bruxelles : l’incompétence masquée par l’omniprésence

 

La cote de Bruxelles n’est pas à la hausse. Il y a d’abord les ultra-nationalistes protectionnistes qui veulent rompre avec la mondialisation mais aussi avec le libre échange européen. Il y a ensuite les souverainistes qui trouvent que Bruxelles en fait trop. Il y a enfin les Européistes qui trouvent que Bruxelles n’en fait pas assez.

Une étude récente de l’institut américain German Marshall Fund observe un durcissement des positions contre l’Union européenne. Aux Pays Bas, une note du Parlement indique que « le temps d’une union plus étroite est révolu ». Angela Merkel a déclaré « Nous ne sommes pas obligés de tout faire à Bruxelles ». En Pologne, le peuple est remonté contre la Cour Européenne de Justice qui a prétendu légaliser la fécondation in vitro, et le Parlement polonais a rejeté l’application de ce texte. Des sondages réalisés par l’agence Pew révèlent qu’un tiers seulement des Européens pensent que l’Union a renforcé l’économie européenne.

L’Euroscepticisme s’explique doublement : échec de la politique macro-économique, inflation et invasion d’une réglementation dirigiste.

Politique monétaire ? La défense de l’euro par tous les moyens a abouti à pénaliser les pays vertueux et l’arrivée de Mario Draghi à la tête de la BCE a permis de fabriquer de la fausse monnaie pour alléger la charge des dettes souveraines. Politique budgétaire ? La « règle d’or », adoptée en juin 2012, n’est pas respectée, notamment par la France.

Mais plus l’Union échouait dans son dirigisme économique, plus elle se déchaînait dans son ingérence réglementaire, prétendant tout contrôler, tout réguler, aussi bien la finance et le travail que l’environnement, et finalement la sphère privée.

L’Union Européenne est la copie conforme des Etats socialistes : l’incompétence masquée par l’omniprésence.

Voilà ce qu’il en coûte de faire le choix d’une Europe politique, d’une Europe puissance, au lieu d’une Europe espace, d’une zone de libre circulation et de libre échange. Une Europe ouverte mettrait les Etats en concurrence, permettrait de transformer les enfers fiscaux en paradis, d’aligner les réglementations sur les plus légères, de réduire le secteur public à son minimum. Ce choix sera-t-il reconsidéré lors de prochaines élections ? Il faut y travailler.

 
More Articles :

» Elections : un nouveau visage pour l’Europe ?

Vote des membres du SPD allemand et des Italiens : incertitude ou instabilité ?

» Un sommet européen pour rien

Bien accueilli, Emmanuel Macron n’a guère été suivi

» Theresa May à Paris

Cherche-t-elle un allié pour un Brexit adouci ?

» Macron et Poutine

Poutine n’a pas reçu la leçon d’un Macron russophile sans l’être

» Turquie : la dictature est en place

Un simulacre de referendum a donné une majorité étique et contestée à Erdogan

Nouvelle Lettre de la semaine


Au sommaire du n°1362 du 2 mai 2018

Editorial : Victoire des Black Blocks
Actualité
:
Cinquante ans plus tard - Service national : pour quelle nation ? - Peut-on faire confiance aux iraniens ? 
Connaissance du libéralisme :
La concurrence sauvage
Lu pour vous :
Bertrand Lemennicier, La nation, fétiche politique introuvable


Acheter le numéro

Revue des Livres

Jacques De Guenin

Œuvres complètes de Bastiat

Le livre à lire cette semaine n’est pas celui d...

Pascal Salin

FREDERIC BASTIAT PERE DE LA SCIENCE ECONOMIQUE MOD...

Vous pourrez tomber à votre tour sous le charme d...