Portait

 

Socialiste et  macro-économiste

Issu de Cambridge et élève d’Alfred Marshall, John Meynard Keynes emprunte aux marginalistes les concepts d’équilibre général et de courte période. Mais il appartient aussi à la Société Fabienne, qui regroupe les socialistes réformateurs anglais. A ce titre, il ne croit pas aux vertus habituellement prêtées à l’économie de marché par ses prédécesseurs néo-classiques.

D’ailleurs, alors que les néo-classiques cherchent à expliquer les choix micro-économiques des  individus consommateurs ou entrepreneurs, Keynes se situe délibérément au niveau de la nation entière. Il s’intéresse à l’équilibre macro-économique, aux grandeurs « globales » encore appelées « agrégats ». Cette révolution méthodologique oriente nécessairement les économistes vers les décisions prises au plus haut niveau : celui de l’Etat. Outil de politique économique, la « comptabilité nationale » est inventée par Richard Stone, disciple de Keynes.

Lire la suite...

Qui est en ligne ?

Nous avons 523 invités en ligne
Bienvenue sur www.libres.org
Abonnements et commandes PDF Imprimer Envoyer

A nos amis lecteurs qui consultent régulièrement ce site,

A nos amis adhérents de l'ALEPS et à nos fidèles abonnés de la Nouvelle Lettre,

Et pour tous ceux qui cherchent une lecture libre et indépendante de l'actualité économique,

Nous rappelons qu'il est désormais possible de

 

vous abonner à la Nouvelle Lettre

et de commander vos booklets en ligne !


Vous participerez ainsi à la diffusion des idées libérales en France.

 

Alors n'hésitez plus, nous avons besoin de vous !

 
Climat de guerre PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Jacques Garello   
Lundi, 08 Juin 2015 00:00
Un climat de guerre l www.libres.org

L’expression est du pape François, dimanche dernier, à Sarajevo : un haut lieu de la guerre, du massacre, du martyre.

 

Lire la suite...
 
AREVA : une entreprise publique de rêve PDF Imprimer Envoyer
Mardi, 09 Juin 2015 00:00

L’affaire Areva est une illustration de ce que l’Etat entrepreneur est capable de faire. La politique industrielle est réellement une belle invention. On sait qu’AREVA avait un actionnaire de choix : l’Etat y détenait, directement ou indirectement 87 % des actions. Nous avons évoqué ici même (NL n° du) les mésaventures de la prestigieuse entreprise publique, avec un solide déficit de 4,6 milliards d’euros. Mais le plus intéressant est la façon dont l’Etat, et ses plus hautes instances, ont résolu le problème : On va remettre Areva entre les mains d’une autre entreprise publique, EDF, et l’Etat recapitalisera la nouvelle structure. Avec quel argent ? Devinez : il y a de quoi rêver.

Lire la suite...
 
Qui fait le droit ? Le Parlement ? Le juge ? Ou qui ? PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 10 Juin 2015 00:00

Questions posées par l’arrêt de la CEDH dans l’affaire Lambert

Lire la suite...
 
La défaite d’Erdogan PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 10 Juin 2015 00:00

Inattendue des observateurs occidentaux, va-t-elle changer la donne en Orient ?

Lire la suite...
 
Le prélèvement de l’impôt à la source PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 10 Juin 2015 00:00

Sera-t-il suffisant pour régénérer un Parti Socialiste éclaté à Poitiers ?

Lire la suite...
 
Plus d'articles...
<< Début < Précédent 1 2 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 2

Nouvelle Lettre de la semaine

La nature est un temple... l www.libres.org

Au sommaire du n°1244 du 30 juin 2015


Editorial : Correspondances

Conjoncture : Grèce : une leçon élémentaire d'économie

Actualité : Taxis du passé, taxis du futur - Etats Unis : abandon du « fédéralisme » ? - La journée des trois attentats - Pasqua : le terrorisme
de bon aloi

Actualité du libéralisme : 1er Septembre : une rentrée décisive

Lu pour vous : Robert Laffon. Un entrepreneur militant au service des entrepreneurs

Acheter le numéro

Commandez

Catalogue de la SEFEL l www.libres.org

 

D’Aristote à René Girard, ils ont abordé les thèmes de l’éternel humain : la nature de l’homme, son destin, sa conscience, la liberté, le pouvoir, la religion, la vie, la vérité, etc. Dans une société où le paraître l’emporte largement sur l’être, se rapprocher des philosophes nous aide à retrouver ce qui importe à long terme, ce qui est le fond de notre humanité et ce qui donne valeur à notre liberté.

64 pages, 30 portraits, 5€

Bulletin de commande

 

Revue des Livres

Jacques Garello

Comment sauver vos retraites

L’ouvrage est sorti des presses jeudi 28 novembr...

Olivier Marteau

L’étrange défaite de la France dans la mondial...

Evidemment, cette défaite est masquée par les qu...