Identification



Qui est en ligne ?

Nous avons 558 invités en ligne
Bienvenue sur www.libres.org
Manifeste PDF Imprimer Envoyer
Écrit par La rédaction   
Jeudi, 14 Août 2014 17:04

Vous serez parmi les premiers à signer le Manifeste !

 

Quel Manifeste ? Son texte vous est proposé ici même. Son titre : Français, retrouvons nos libertés ! 

Pourquoi ? Parce que vous attendez en vain le seul changement que la classe politique, tous partis confondus, ignore ou rejette : rendre leur liberté aux Français. 

Pourquoi maintenant ? Parce que vous prouverez l’existence dans notre pays d’un courant de pensée puissant et cohérent au moment où candidats et partis se dispersent dans des réformes illusoires et des querelles de personnes. 

Comment ? En signant notre pétition ici même : JE SIGNE LE MANIFESTE

 
Sens Commun PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Jacques Garello   
Lundi, 17 Novembre 2014 00:00
Abrogation l www.libres.org

Sens Commun a fait une belle entrée sur l’échiquier politique français. Je ne veux pas dire que soudainement la classe politique a retrouvé un sens commun qu’elle a perdu depuis fort longtemps. Je veux dire que l’Association « Sens Commun » a réussi samedi dernier devant quelque trois mille personnes à faire comparaître trois des candidats déclarés à la présidence de l’UMP : Bruno Le Maire, Hervé Mariton et Nicolas Sarkozy.

Lire la suite...
 
DES PLANS D’IRRIGATION PENDANT LE DELUGE PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Jean Yves Naudet   
Mardi, 11 Novembre 2014 00:00

La formule est de Jacques Rueff en 1967, à propos de la création de nouvelles liquidités internationales (les DTS) par le Fonds Monétaire International. Elle s’applique à merveille aujourd’hui, au vu de la politique monétaire dite « non-conventionnelle » des banques centrales. On a cru longtemps que la Banque Centrale Européenne, protégée par ses statuts et la vigilance allemande; pourrait éviter tout dérapage de la politique monétaire. Mais Mario Draghi n’a écouté que son bon cœur : face au fameux risque de déflation, la BCE serait prête « pour relancer l’économie » à injecter jusqu’à 1000 milliards d’euros supplémentaires en Europe, y compris en rachetant de la dette publique, c'est-à-dire en prêtant à des Etats en faillite. 1.000 milliards, c’est une bricole : la moitié du bilan de la BCE !

Lire la suite...
 
Poutine a besoin de sommeil PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 12 Novembre 2014 00:00

Son départ précipité de la Conférence du G20 montre la futilité de ces sommets

Lire la suite...
 
Les immigrés privés de protection sociale ? PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 12 Novembre 2014 00:00

La Cour de Luxembourg réprime le tourisme social : est-ce la bonne mesure ?

Lire la suite...
 
Plus de hausse des impôts PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 12 Novembre 2014 00:00

Nouvelle cacophonie gouvernementale : pourquoi ?

Lire la suite...
 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 22

Commandez

Jacques Garello l www.libres.org

Lettre ouverte aux retraités actuels et futurs, cet opuscule est un véritable condensé de tout ce que Jacques Garello a écrit sur le sujet. A lire absolument si vous vous interrogez sur le futur du système des retraites par répartition.

130 pages, 12€

Bulletin de commande

Revue des Livres

Jacques Garello

Comment sauver vos retraites

L’ouvrage est sorti des presses jeudi 28 novembr...

Olivier Marteau

L’étrange défaite de la France dans la mondial...

Evidemment, cette défaite est masquée par les qu...

Portait

Le père des néo-classiques

Après la « révolution marginaliste » qui avait pris des allures fort différentes dans les œuvres de Jevons, Walras et Menger, il fallait sans doute le talent pédagogique d’Alfred Marshall pour proposer un schéma d’exposition simple des principes de la science économique. Marshall a voulu remettre de l’ordre dans les idées après le bouillonnement intellectuel de la fin du XIXème siècle et il y a réussi. Les grands théorèmes de « l’école de Cambridge » (où il a enseigné pendant plus de vingt ans) ont été repris (pour être acceptés, ou complétés, ou critiqués) par tous les grands « néo-classiques » du XXème siècle, aussi bien Keynes et ses disciples que les membres de « l’école de Chicago », dont le plus célèbre aura été Milton Friedman.

Lire la suite...