Identification



Qui est en ligne ?

Nous avons 735 invités en ligne
Bienvenue sur www.libres.org
La gauche décomposée PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Jacques Garello   
Lundi, 24 Mars 2014 00:00
Avarie à gauche l www.libres.org

Les résultats de ce premier tour sont difficiles à interpréter. J’avoue avoir du mal à vous dire quelque chose d’intéressant, que vous ne sachiez déjà.

J’enfoncerais des portes ouvertes en soulignant l’importance des abstentions. J’écrivais il y a deux semaines : « les abstentions et les votes blancs seront révélateurs de la conjoncture électorale et de la crédibilité des partis ». C’est confirmé : la « rupture civique » est consommée, la classe politique n’attire plus grand monde.

J’enfoncerais d’autres portes ouvertes en rappelant que le Front National a bénéficié de cette rupture, les votes rejets lui ayant valu des succès spectaculaires. Pour autant, je demeure sceptique sur les lendemains de personnes élues sur des thèmes démagogiques et incohérents : des promesses d’interventions économiques et sociales associées à une baisse des impôts, le refus des délocalisations et de la mondialisation associé à une baisse du chômage. Finalement, tout et son contraire. On verra bien…

Lire la suite...
 
VENEZUELA : RIEN COMPRIS, RIEN APPRIS ! PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Jean Yves Naudet   
Mardi, 25 Mars 2014 00:00

Ce qui se passe au Venezuela, où l’économie est en pleine dérive, s’est déjà produit chaque fois que le socialisme marxiste a été mis en œuvre. Partout, la nationalisation des entreprises, la planification, le contrôle des prix, puis la prise en mains de toute l’économie par l’Etat, ont conduit à l’échec économique.

L’expérience désastreuse des pays communistes ayant servi d’exemple, on croyait en avoir fini avec ces régimes. Hélas tout prouve qu’au Venezuela, mais aussi dans d’autres pays, les dirigeants n’ont rien compris, ni rien appris de l’histoire du XX° siècle.

Lire la suite...
 
Quand la Chine s’éveillera à la liberté politique… PDF Imprimer Envoyer
Écrit par La rédaction   
Mercredi, 26 Mars 2014 00:00

Le Président Chinois vient en France en commis voyageur

Lire la suite...
 
Sarkostasi PDF Imprimer Envoyer
Écrit par La rédaction   
Mercredi, 26 Mars 2014 00:00

Nicolas Sarkozy était-il habilité à donner des leçons de morale publique ?

Lire la suite...
 
G8 – 1 = G7 PDF Imprimer Envoyer
Écrit par La rédaction   
Mercredi, 26 Mars 2014 00:00

L’annulation du G8 à Sotchi traduit le désarroi face à l’attaque Poutine

Lire la suite...
 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 12

Commandez

Catalogue de la Sefel l www.libres.org

A l’occasion du bicentenaire d’Alexis de Tocqueville et de la 28ème Université d’Eté de la Nouvelle Economie (2005), l’ALEPS plaide pour le retour de la société civile :
« Beaucoup de nos contemporains ne font plus confiance à la société politique pour surmonter la crise économique, sociale et morale qui frappe le pays. Alors, ne serait-il pas temps de se tourner vers la société civile ? Mais où est-elle ? Que fait-elle ? Que pourrait-elle faire ? » Et aujourd’hui ?

55 pages, gratuit

Bulletin de commande

Catalogue de la Sefel

Revue des Livres

Olivier Marteau

L’étrange défaite de la France dans la mondial...

Evidemment, cette défaite est masquée par les qu...

Jonah Goldberg

La tyrannie des clichés. Comment les gauchistes t...

Jonah Goldberg travaille à l’American Enterpris...

Portait

Innovation et destruction créatrice

C’est certainement au titre de sa théorie de l’innovation et de la destruction créatrice que Schumpeter est le plus connu. Il a le mérite de replacer au cœur de l’économie le personnage de l’entrepreneur, totalement oublié depuis Jean Baptiste Say. L’entrepreneur est un innovateur : il trouve de nouveaux produits (nova) ou de nouvelles méthodes de production (novae). L’innovation est créatrice : elle améliore les performances de la firme, mais fait un meilleur usage des ressources productives (travail et capital) au niveau global, et par là même stimule la croissance. Mais cette redistribution des activités signe aussi le déclin de certains secteurs et la disparition d’entreprises et d’emplois : l’innovation est destructrice. Loin de justifier le statu quo ou le protectionnisme Schumpeter a voulu simplement souligner que la vie économique est faite d’adaptations permanentes. La fluidité des marchés du travail et du capital est une condition nécessaire et suffisante pour une croissance socialement harmonisée.

Lire la suite...