Commandez

Catalogue de la SEFEL l www.libres.org

En 2007, l’ALEPS décide douze thinks-tanks libéraux français à proposer en commun un « Guide du candidat ». Six chapitres s’adressent respectivement au chômeur, au contribuable, à l’assuré social, à l’écolier, au citoyen et à l’Européen. Une grille permet de noter  les programmes des divers candidats. Sur 180 points théoriques, le premier est arrivé à 80 points, et Ségolène Royal à 5. On savait déjà que Nicolas Sarkozy ne serait pas libéral.
 

63 pages, gratuit

Bulletin de commande

Portait

Le fondateur de l’école autrichienne

Carl Menger est souvent associé à Stanley Jevons et Léon Walras comme l’un des piliers de la « révolution marginaliste » qui a fait rupture avec le classicisme anglais de Ricardo et Mill. Il est vrai qu’il cherche, comme ses contemporains, à rendre compte de la rationalité des choix individuels.

Lire la suite...
libres.org PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Lundi, 14 Mai 2012 10:53

Depuis le 3 Janvier 2000, tous les Français (et les autres francophones) peuvent consulter le site www.libres.org.

Libres, comme LIBerté et RESponsabilité : voilà notre pavillon, que nous avons voulu à la fois clair et solide.

A l’aube de l’an 2.000, le site www.libres.org présenté par l’ALEPS se proposait de faire connaître et apprécier le libéralisme, seul espoir pour les sociétés contemporaines déstabilisées par la mondialisation, seule voie vers le développement et l’harmonie sociale.

Le 10 ami 2012, L'ALEPS et la SEFEL mettent à la disposition des libéraux un nouvel instrument de communication, de nature à préparer une alternance libérale durable en cette période d'incertitude et de recomposition du paysage politique français.

Cette nouveauté est relative, puisque nous avons conservé le nom du site, qui résume toute notre philosophie. Vous retrouverez aussi sur le site les dessins de Sabine Nourrit, les Nouvelles Lettres et leurs archives, l’abécédaire (500 entrées), la revue des livres (40 par an depuis 12 ans), les archives de l’Université d’Eté. Notre bon vieux site, qui avait douze ans d’âge, et a permis d’attirer entre 2.500 et 4.000 visites / jour, a bien mérité du libéralisme.

Mais nous lui avons donné une nouvelle jeunesse. Nous avons introduit de nouvelles rubriques, des vidéos et la présentation est émaillée de portraits des grands économistes et des grands philosophes, ainsi que de citations. D’autre part, il permet dès la page d’accueil de guider l’internaute vers ce qu’il y a de plus actuel, ou vers ce qui l’intéresse le plus. Enfin, et non le moindre, la nouvelle construction du site permettra un meilleur classement dans les moteurs de recherche, et une meilleure communication avec les internautes. Ces « détails techniques » ont de l’importance.

Libéral, ce site demeure indépendant et francophone.

Libéral parce que le nouveau siècle sera celui de l’ouverture, de la communication, de la compréhension entre les hommes, entre les peuples.
Dans le domaine de l’économie, des relations sociales, de la vie en commun, de la culture, l’heure n’est plus aux grosses machineries administratives et bureaucratiques, ni aux décisions imposées "d’en haut". Elle est à la liberté. Mais la liberté n’est ni l’anarchie ni le laisser-aller. Elle s’accompagne d’exigences ; les droits appellent les devoirs. La liberté appelle la responsabilité de souci des autres, de respect des règles.

Indépendant parce que la liberté est un choix personnel, et le libéralisme n’appartient à aucun parti politique ni à aucun homme providentiel. Le site libres n’est l’apanage ni l’auxiliaire d’aucune formation. Les libéraux nourrissent une méfiance assez naturelle à l’égard de la société politique aussi apte à promettre qu’à trahir. La reconstruction de la société civile est une tâche prioritaire pour des nations soumises à l’Etat Providence depuis trop longtemps. Il faut remettre les choses en place ; la politique au service des citoyens, et non l’inverse. Cela suppose que les citoyens se rencontrent, se connaissent et se mobilisent. Libres c’est le réseau qui reconstruit la société civile.

Francophone parceque les les anglo-saxons n’ont pas le monopole de la pensée libérale, qui a des racines aussi profondes en France qu’en Angleterre. Pendant des siècles la culture française a véhiculé les idées de la liberté, éclairant le monde. Condillac, Turgot, Say, Constant, Tocqueville, Bastiat ; ce patrimoine intellectuel a été délaissé par la nation française, alors qu’il a inspiré la libération dans le monde entier de nombreux peuples asservis. L’influence de la France a diminué au fur et à mesure que ses gouvernements sont devenus plus étatistes, plus belliqueux, plus protectionnistes. 
La francophonie ne doit pas signifier la défense frileuse d’un dernier carré de nostalgiques, mais affirmer à nouveau la présence des Français de langue et de culture dans le progrès de l’humanisme mondial.

Mise à jour le Vendredi, 29 Mai 2015 21:41
 

Nouvelle Lettre de la semaine


Au sommaire du n°1330 du 11 juillet 2017


Editorial : La Reconquête

Conjoncture : Taillables et Corvéables à merci

Actualité  : Hambourg : enterrement du G 20 - Les dépenses de Monsieur Hulot - Le service national : Macron relance l’idée de génie - Macron : retour à la baisse immédiate des impôts - Les ordonnances travail présentées à l’Assemblée

Actualité  : Des leaders libéraux ? - A la recherche des intellectuels libéraux - La rentrée de la Nouvelle Lettre


Acheter le numéro

Revue des Livres

Jacques De Guenin

Œuvres complètes de Bastiat

Le livre à lire cette semaine n’est pas celui d...

Pascal Salin

FREDERIC BASTIAT PERE DE LA SCIENCE ECONOMIQUE MOD...

Vous pourrez tomber à votre tour sous le charme d...