Commandez

Catalogue de la SEFEL l www.libres.org

 

D’Aristote à René Girard, ils ont abordé les thèmes de l’éternel humain : la nature de l’homme, son destin, sa conscience, la liberté, le pouvoir, la religion, la vie, la vérité, etc. Dans une société où le paraître l’emporte largement sur l’être, se rapprocher des philosophes nous aide à retrouver ce qui importe à long terme, ce qui est le fond de notre humanité et ce qui donne valeur à notre liberté.

64 pages, 30 portraits, 5€

Bulletin de commande

 

Portait

La propriété c’est le vol

« Il ne se dit pas en un siècle une formule aussi éblouissante. Je la tiens pour un trésor plus grand que toute la fortune des Rothschild ».

Lire la suite...
liberté | responsabilité, Developpement Omnis Coloris
Alexandria Book Library

Retour à la racine > Année 2013

L’égalité, une passion française ?
Les Français sont plus éloignés qu’on ne le pense de l’idéologie égalitariste qui obsède la classe politique. C’est l’enseignement majeur de cet ouvrage écrit par quatre sociologues à la suite d’une enquête réalisée entre 2009 et 2011.
PDF Imprimer
Couverture du livre L’égalité, une passion française ?
Catégorie: Année 2013
Editeur: Armand Collin
Année: 2013
Visites: 8495
Avis des utilisateurs:  / 2
MauvaisExcellent 
Commentaire
Ecrit par Bogdan Calinescu

Certes les Français pensent que les inégalités se sont beaucoup aggravées en cette période de crise, mais ils ne les tiennent pas pour totalement anormales. Il existe d’ailleurs plusieurs types d’inégalités : les inégalités de départ (ou inégalités des chances) et les inégalités à l’arrivée (inégalités de résultats). Parmi celles-ci, les inégalités de revenus sont importantes, mais les Français ne les attribuent pas à un quelconque « vol ». Ils considèrent en général ces inégalités comme « justifiées ». Plus important encore : contrairement aux théories marxisantes d’un Pierre Bourdieu, l’ouvrier ne croit pas que les mauvais résultats scolaires de son enfant soient le résultat de sa condition sociale.

Autre sujet d’actualité : les rémunérations des dirigeants d’entreprises. Les Français font bien la distinction entre ceux du CAC 40 et la grande majorité des petits patrons qui ne gagnent que 3 ou 4 000 euros par mois. Un patron qui a bien développé sont entreprise mérite de gagner de l’argent tout comme un footballeur de talent. Au passage, on relève que les Français interrogés connaissent très bien les fourchettes de salaires pratiquées aujourd’hui.

L’inégalité qui les choque le plus est l’accès aux soins. Ils ne l’acceptent pas.

Enfin, les Français considèrent que l’Etat doit garantir à tous un minimum de ressources. En conclusion l’inégalité n’est pas considérée par les Français comme une injustice. Ce sont les hommes politiques qui la conçoivent ainsi, afin de justifier leur interventionnisme au nom de la « justice sociale ». Non, l’égalité n’est pas une passion française…

Rappelons aussi que ce livre est préfacé par le regretté Raymond Boudon Cette préface aura été probablement le dernier texte avant son décès…

Date d'insertion: Jeudi, 31 Octobre 2013 16:45

Nouvelle Lettre de la semaine


Au sommaire du n°1362 du 2 mai 2018

Editorial : Victoire des Black Blocks
Actualité
:
Cinquante ans plus tard - Service national : pour quelle nation ? - Peut-on faire confiance aux iraniens ? 
Connaissance du libéralisme :
La concurrence sauvage
Lu pour vous :
Bertrand Lemennicier, La nation, fétiche politique introuvable


Acheter le numéro

Revue des Livres