Commandez

Catalogue de la SEFEL l www.libres.org

 

D’Aristote à René Girard, ils ont abordé les thèmes de l’éternel humain : la nature de l’homme, son destin, sa conscience, la liberté, le pouvoir, la religion, la vie, la vérité, etc. Dans une société où le paraître l’emporte largement sur l’être, se rapprocher des philosophes nous aide à retrouver ce qui importe à long terme, ce qui est le fond de notre humanité et ce qui donne valeur à notre liberté.

64 pages, 30 portraits, 5€

Bulletin de commande

 

Portait

Un nouveau monde de science et d’industrie

Saint Simon « le dernier des gentilshommes et le premier des socialistes » (se définissait-il modestement) partage l’idée d’Auguste Comte : avec le XIXème siècle le monde est entré dans une ère scientifique.

Lire la suite...
liberté | responsabilité, Developpement Omnis Coloris
Erreur
  • JDispatcher::register: Event handler not recognized.
Alexandria Book Library

Retour à la racine > Année 2013

50 réponses sur l’Occident des origines à nos jours
A l’heure où notre civilisation occidentale et chrétienne est attaquée par les terroristes l’ouvrage de Claude Fouquet remet les choses en place et rappelle l’histoire réelle de l’Occident.
PDF Imprimer
Couverture du livre 50 réponses sur l’Occident des origines à nos jours
Catégorie: Année 2013
Editeur: France-Empire
Année: 2013
Visites: 7660
Avis des utilisateurs:  / 3
MauvaisExcellent 
Commentaire
Ecrit par Bogdan Calinescu

Claude Fouquet bouscule ainsi beaucoup de clichés. Non, l’Empire romain, même s’il a inventé le droit, n’a pas enrichi l’Europe. Rongé par la corruption et l’esclavage, il a empêché l’apparition d’une classe moyenne. Au contraire, la chute de l‘Empire a été suivie par des périodes de grand essor. Comme la Grèce qui a inventé la démocratie mais pas la liberté ou le développement économique. De plus, l’affrontement entre les religions chrétiennes, malgré les guerres, a été plus bénéfique qu’on ne le pense. C’est l’Eglise qui a créé les premières universités européennes. C’est dans la Bible qu’on proclame le travail plus respectable que la guerre et c’est là qu’est née l’idée de l’amour et de la dignité de l’homme comme de la femme.

L’Occident s’est forgé sur un socle grec, romain et franc. Son développement s’explique surtout par la préférence accordée à l’individualisme et aux gouvernements consensuels et par l’attention graduelle pour des valeurs comme la liberté, le rationalisme et l’esprit scientifique. Ces valeurs sont typiquement occidentales. Claude Fouquet s’attaque aussi à d’autres mythes trop répandus aujourd’hui : non, la période féodale n’a pas été simplement une période noire. C’est au Moyen Âge qu’on a inventé l’horloge, l’imprimerie et une forme de subsidiarité territoriale qui a servi de contre-pouvoir (phénomène qu’on ne rencontre nulle part ailleurs). Et c’est bien le catholicisme qui a inventé l’économie moderne née en Europe du Nord et en Italie. La Renaissance est-elle surestimée ? Oui, car malgré ses apports culturels, c’est un retour vers le passé. Au XVIIIe siècle, l’essor économique et industriel de l’Europe ne fait plus de doute et l’écart ne cesse de se creuser avec les autres parties du monde. Adam Smith l’avait bien vu en insistant sur le fait que c’est l’envie de s’enrichir qui devient le moteur du développement.

Claude Fouquet répond aussi à de nombreuses autres questions concernant l’Occident. Elles sont toutes passionnantes comme celles concernant les intellectuels leur préférence pour les idéologies totalitaires. Voilà pourquoi ils n’aiment pas la civilisation.

Date d'insertion: Vendredi, 04 Octobre 2013 13:56

Nouvelle Lettre de la semaine


Au sommaire du n°1362 du 2 mai 2018

Editorial : Victoire des Black Blocks
Actualité
:
Cinquante ans plus tard - Service national : pour quelle nation ? - Peut-on faire confiance aux iraniens ? 
Connaissance du libéralisme :
La concurrence sauvage
Lu pour vous :
Bertrand Lemennicier, La nation, fétiche politique introuvable


Acheter le numéro

Revue des Livres