LE POUVOIR ABSOLU CORROMPT ABSOLUMENT Imprimer
Mercredi, 16 Février 2011 01:00

La fameuse formule de Lord Acton est hélas d’une grande actualité 

 

« Le pouvoir corrompt. Le pouvoir absolu corrompt absolument » : Lord Acton, historien et philosophe anglais du XIXème siècle a eu cette formule saisissante par les temps qui courent.

Si l’on observe la scène internationale, on voit que les révolutions dans le monde arabe ont pris prétexte, sinon racine, dans la corruption des dictateurs et de leurs familles. Si l’on observe nos propres affaires intérieures, les membres et les proches du gouvernement se voient reprocher des fantaisies pour le moins choquantes, mais les accusateurs d’aujourd’hui sont les corrompus d’hier, et peu d’hommes et de partis politiques en France sont réellement placés pour donner des leçons de morale aux autres.

Ce n’est pas par hasard, et Lord Acton avait raison de lier pouvoir politique et corruption. C’est une évidence : celui qui détient le pouvoir politique n’a de compte à rendre à personne, du moins le croit-il. Il a un sentiment d’impunité. D’autre part il accède à des moyens hors de portée du citoyen ordinaire, la machine d’Etat travaille pour lui. La conclusion est simple : réduire le pouvoir au minimum, pour avoir la corruption minimale. Par contraste, tout élargissement du pouvoir développe la corruption. Transparency International publie un rapport régulier sur les degrés de corruption. Personne ne sera surpris d’observer qu’il y a une corrélation inverse avec le degré de liberté économique, et de liberté politique pour finir.