Commandez

Catalogue de la SEFEL l www.libres.org

Publication trimestrielle depuis plus de 40 ans, le Bulletin rend compte de la vie de l’ALEPS mais il propose aussi dans chacun de ses numéros plusieurs études de ses administrateurs, dont Fred Aftalion, Axel Arnoux, Jacqueline Balestier, Jean Philippe Feldmann, Georges Lane, Bertrand Lemennicier, Pascal Salin, Patrick Simon.

50 pages, Abonnement  annuel : 50€,  numéros anciens 5€ suivant disponibilité

Bulletin d'abonnement

Portait

L’échange base de la richesse des nations

C’est le message essentiel de celui qui est considéré (avec Turgot) comme le père de la science économique.

Lire la suite...
liberté | responsabilité, Developpement Omnis Coloris
Angela Merkel donne son vrai sens à l’immigration PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 13 Janvier 2016 00:00

Le comportement d’une  minorité n’autorise pas à refuser l’accueil des migrants

 

 

Les évènements de la nuit du 1er janvier à Cologne ont fait scandale, à juste titre, et certains, aussi bien en Allemagne qu’en France, s’en sont pris à la Chancelière, à leurs yeux coupable d’inconscience et d’irréalisme. Qu’il y ait eu une criminelle défaillance des forces de l’ordre en la circonstance, ce n’est pas douteux. Pour autant, peut-on rejeter la position d’Angela Merkel sur l’immigration ?

On a imputé la position des Allemands à un simple calcul économique et démographique : une population vieillissante a besoin de transfusions pour conserver ses chances de croissance et préserver ses vieux jours. Certes le calcul existait bien, mais il s’est doublé d’un sentiment particulier à l’égard des immigrants. Beaucoup d’Allemands se souviennent des millions d’entre eux qui sont passés de l’Est à l’Ouest, avant et surtout après la chute du mur de Berlin. Quitter la dictature, la violence, la misère, pour accéder à la liberté, à la sécurité, à la prospérité n’est pas honteux. Pas davantage en 2015 qu’en 1990. L’intégration des deux Allemagne a sans doute été facilitée par la communauté de langue, de culture, d’histoire, mais un immigré ne peut-il s’intégrer dans un pays qui n’est pas le sien ? Les pays de peuplement, comme les Etats-Unis, l’Australie, démontrent le contraire : les diversités d’origine s’estompent dans le creuset du travail en commun, du libre échange, de la responsabilité personnelle, de la propriété. Les Allemands ont tout de suite compris l’intérêt d’accélérer l’intégration de ces centaines de milliers de personnes en leur imposant le bagage minimum nécessaire : apprendre à parler, à lire, s’inscrire en recherche d’emploi, avoir un logement décent, prendre soin des enfants. Les Français sont mal placés pour donner des leçons d’intégration à leurs voisins.

Angela Merkel a été déçue par le comportement de la plupart des partenaires européens : si l’Europe n’est qu’une bureaucratie sans âme, est-elle source d’espoir ? Elle n’a pas manqué de rappeler que les pères de l’Europe voulaient, avant tout, une « Europe du cœur et de l’esprit ».

 
More Articles :

» Elections : un nouveau visage pour l’Europe ?

Vote des membres du SPD allemand et des Italiens : incertitude ou instabilité ?

» Fin du modèle allemand ?

La constitution de la Grande Coalition a été saluée comme un succès pour les socialistes du SPD. Victoire à la Pyrrhus : d’une part, les dirigeants du SPD sont très mal en point au sein de leur propre parti (à tel point que Martin Schutz...

» Laurent Wauquiez : le meilleur et le pire

Emission politique sur France 2 ce jeudi : Laurent Wauquiez a été le meilleur et le pire. Le meilleur, c’est l’homme politique, expert en dialectique, capable de déjouer les attaques les plus sournoises, de convaincre les téléspectateurs,...

» 2018 : une obscure clarté

L’étoile des Rois Mages a fait toute la lumière sur l’histoire de l’humanité, elle a indiqué pour les siècles des siècles la voie de l’espoir, de la vérité et de la vie. Aurons-nous une Epiphanie au cours de cette année 2018 ?...

» Musique et paroles

La musique était harmonieuse, les paroles n’avaient aucun sens.  

Nouvelle Lettre de la semaine


Au sommaire du n°1362 du 2 mai 2018

Editorial : Victoire des Black Blocks
Actualité
:
Cinquante ans plus tard - Service national : pour quelle nation ? - Peut-on faire confiance aux iraniens ? 
Connaissance du libéralisme :
La concurrence sauvage
Lu pour vous :
Bertrand Lemennicier, La nation, fétiche politique introuvable


Acheter le numéro

Revue des Livres