Commandez

Catalogue de la SEFEL l www.libres.org

Lettre hebdomadaire (40 numéros) qui est dans sa 31ème année : c’est le commentaire libéral de l’actualité économique, sociale et politique, en toute indépendance. C’est aussi une source d’information sur les idées de la liberté dans le monde entier. Editorial de Jacques Garello, chronique de conjoncture de Jean Yves Naudet, rubriques d’actualité, revue des livres, dossiers.

8 pages, Abonnement électronique (format pdf) 40 € (40 numéros par an)

Bulletin d'abonnement

Portait

La modernité de Bastiat

Les tout derniers développements de la science économique se trouvent entières dans l’œuvre de Bastiat : il a été précurseur de l’école du « public choice » (Buchanan), de l’analyse des institutions (Hayek), de la théorie des droits de propriété (Alchian, Demsetz).

Lire la suite...
liberté | responsabilité, Developpement Omnis Coloris
Erreur
  • JDispatcher::register: Event handler not recognized.
Deux Français sur trois… PDF Imprimer Envoyer
Écrit par La rédaction   
Mercredi, 27 Mars 2013 00:00

ne font pas confiance à François Hollande et ne sont pas allés voter dans l’Oise

 

En apparence il n’y a pas de rapprochement autre qu’arithmétique entre les deux nouvelles. D’un côté quatre instituts de sondage donnent des chiffres allant de 30 à 37 % comme cote de confiance au Président, d’autre part le taux d’abstention pour les législatives partielles dans le département de l’Oise dimanche dernier a été de 67 %.

Mais nous nous risquons à faire une lecture commune des deux observations : les Français attendent autre chose.

Certes, la note dominante est celle de la déception. L’électorat de François Hollande a fondu comme neige en Normandie : la gauche et les verts trouvent qu’il n’en fait pas assez, les autres qui avaient voté par dépit trouvent qu’il en fait trop. Mais, pour autant, les électeurs ont-ils choisi une attitude constructive ? Ils n’ont pas plébiscité le Front National, qui a perdu quelque 4.000 voix par rapport aux précédents scrutins. Ils n’ont pas porté en triomphe l’UMP, qui perd 5.000 voix également. Ces résultats confirment donc que les électeurs sont, du moins pour l’instant et dans ce département, en attente d’une offre politique nouvelle.

Cette offre tarde à venir dans les rangs de l’opposition parlementaire. Certes, voici qu’on nous propose Sarkozy sur un plateau. L’ex président se redonne une dimension de chef d’Etat en allant visiter les pays amis, dont l’Ethiopie qu’il a mis sur la voie de la démocratie et de l’islamisme réunis.

Mais la France a-t-elle besoin d’un chef (pourtant disqualifié) ou d’un programme ? Où est ce programme ? On se contente pour l’instant du travail facile : attaquer le gouvernement sur tous les fronts. Dans l’Oise, comme ailleurs, la campagne s’est limitée à critiquer ce que font les socialises. Il y a certes beaucoup à dire, mais nous n’avons pas besoin d’élus pour savoir que le socialisme est en soi un échec. Etonnez-vous après ça que deux Français sur trois marquent leur indifférence sinon leur mépris pour la classe politique et pour le vote. En ce qui concerne les libéraux, qu’ils se fixent pour mission d’enrôler au moins un Français sur trois sous le drapeau de la société civile, la seule qui puisse préparer utilement la nécessaire thérapie de choc. 

 
More Articles :

» François Hollande, l’humanitaire

Dans un discours remarqué pour sa flamme, notre Président défie la Russie

» Emmanuel Macron : attendons fin septembre

Libre de continuer son combat, il présentera alors son projet

» François et Hollande

La visite du Président au Souverain Pontife semble très électorale

» Les nouvelles candidatures affluent : divine surprise ! ?

Sarkozy, Duflot, Montebourg : sans doute personne ne s’y attendait…

» Les nouvelles candidatures affluent : divine surprise ! ?

Sarkozy, Duflot, Montebourg : sans doute personne ne s’y attendait…

Nouvelle Lettre de la semaine


Au sommaire du n°1362 du 2 mai 2018

Editorial : Victoire des Black Blocks
Actualité
:
Cinquante ans plus tard - Service national : pour quelle nation ? - Peut-on faire confiance aux iraniens ? 
Connaissance du libéralisme :
La concurrence sauvage
Lu pour vous :
Bertrand Lemennicier, La nation, fétiche politique introuvable


Acheter le numéro

Revue des Livres