Portait

Voir la vie comme un économiste

Ce thème de l’allocution prononcée lorsqu’il fut honoré du prix Nobel d’économie (1992) résume l’originalité de Gary Becker. A la différence de la plupart des néo-classiques de l’école de Chicago à laquelle il appartient, Gary Becker ne propose pas un modèle d’homo oeconomicus stéréotypé. Quand il parle d’un décideur rationnel, cela ne veut pas dire qu’il fonctionne de façon mécanique, mais qu’il prend sa décision en mesurant avantages et inconvénients. Certes il n’a pas une information parfaite sur le pour et le contre, mais au moment où il choisit il ne peut s’empêcher de mettre en balance ce qui lui en coûtera et ce qui lui portera profit. C’est cela qui est « voir la vie comme un économiste ».

L’intérêt de l’œuvre de Becker est de montrer que cette rationalité s’applique dans la plupart des décisions, quelles que soient leur objet. Economie du crime : quelle est pour le criminel la probabilité d’être arrêté, condamné et d’exécuter sa peine et le crime est-il « payant » ? Economie de la fertilité : le travail de la femme et les coûts de l’éducation dissuadent-ils les époux d’avoir des enfants ? Economie de la nuptialité : quel avantage y a-t-il à passer devant le maire plutôt qu’à vivre en union libre ? Ces exemples sont frappants, et pourraient peut-être choquer. Mais Gary Becker essaie simplement de nous aider à comprendre comment se comportent la plupart des gens.

Lire la suite...
Réflexion économique et Action politique PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Jeudi, 01 Septembre 1994 14:18
XVIIème UNIVERSITE D'ETE
de la
NOUVELLE ECONOMIE
19 - 24 Septembre 1994
Aix-en-Provence
REFLEXION ECONOMIQUE
ET
ACTION POLITIQUE

"Les idées mènent le monde", disait Keynes dans les années 30. Et de fait, les idéees keynésiennes ont inspiré la plupart des gouvernements occidentaux pendant presque un demi-siècle. Mais aujourd'hui, on observe une apparente désaffection des hommes politiques pour ce qu'ils appellent le "dogmatisme", auquel ils préfèrent le "pragmatisme".

On peut alors se poser trois questions :
- Les hommes politiques ont-ils intérêt ou non à professer une doctrine économique ?
- Quelle a été l'influence réelle des grands messages intellectuels (Mises, Hayek, Friedman, Keynes) sur les orientations politiques vécues depuis dix ans : Reaganomics, Thatchérisme, société d'économie mixte, transition au marché, économie socialiste de marché.
- La réflexion économique peut-elle éclairer l'action politique dans un proche avenir, dominé dans la plupart des pays par des choix électoraux décisifs sur fond de stagnation et de chômage ? Qu'est-ce que les libéraux ont à dire aux peuples concernés et à leurs dirigeants présents et futurs ?

Pour répondre à ces trois questions, des économistes bien sûr, mais aussi des spécialistes de science politique, des historiens et des philosophes présenteront leur analyse, tandis que quelques auteurs de la politique contemporaine apporteront leur témoignage ou exposeront leurs projets.

PROGRAMME DES JOURNEES
Mise à jour le Vendredi, 26 Juillet 2013 08:55
 

Nouvelle Lettre de la semaine

La France en panne sèche l www.libres.org

Au sommaire du n°1279 du 24 mai 2016


Editorial : Violence publique, violence privée

Conjoncture : La politique budgétaire n’est plus conjoncturelle

Actualité : La CGT : cinquième colonne ou chant du cygne ? - La France n’est pas attractive - Sommet de l’humanitaire à Istanbul

Actualité du libéralisme : Alain Juppé : Cinq ans pour l’emploi

Lu pour vous : Cinq questions sur les syndicats

Acheter le numéro

Commandez

Catalogue de la SEFEL l www.libres.org

En 2007, l’ALEPS décide douze thinks-tanks libéraux français à proposer en commun un « Guide du candidat ». Six chapitres s’adressent respectivement au chômeur, au contribuable, à l’assuré social, à l’écolier, au citoyen et à l’Européen. Une grille permet de noter  les programmes des divers candidats. Sur 180 points théoriques, le premier est arrivé à 80 points, et Ségolène Royal à 5. On savait déjà que Nicolas Sarkozy ne serait pas libéral.
 

63 pages, gratuit

Bulletin de commande

Revue des Livres

Jacques De Guenin

Œuvres complètes de Bastiat

Le livre à lire cette semaine n’est pas celui d...

Pascal Salin

FREDERIC BASTIAT PERE DE LA SCIENCE ECONOMIQUE MOD...

Vous pourrez tomber à votre tour sous le charme d...