Commandez

Catalogue de la SEFEL l www.libres.org

Etes-vous adeptes et satisfaits de la pensée unique ? Ces portraits montrent l’extrême richesse de l’histoire de la pensée économique, d’Adam Smith à nos jours. Ils vous font découvrir les permanences (les problèmes économiques) et les oppositions (les doctrines économiques).
Dépenses publiques et impôts d’un côté, ou libre échange et libre entreprise de l’autre : ce débat actuel s’est noué avec Say et Malthus, se poursuivant entre Bastiat et Marx, puis aux 20ème siècle par Keynes et Hayek – par exemple.

48 pages, 22 portraits, 5€

Bulletin de commande

Portait

L’économie est déséquilibre

Figure emblématique de l’école « autrichienne », ce professeur à l’Université de New York a développé l’idée de son maître Mises : l’économie est déséquilibre.

Lire la suite...
Le roi soleil réchauffe la planète PDF Imprimer Envoyer
Dimanche, 17 Décembre 2017 00:00

C’est le mélange heureux de la climatologie et de la politique : le réchauffement climatique a pour cause les éruptions solaires, et le Président en appelle à la planète pour réchauffer sa popularité. Il faudrait tout de même en finir avec les stupidités qui nous sont infligées au prétexte de « sauver la planète ». Est-ce la planète qu’il faut sauver ? Est-ce Macron ?

 

Les Français ont été doublement attristés depuis une semaine : par la disparition de deux êtres chers et célèbres, par l’accident qui a coûté la vie à des écoliers. Cependant, on les a aussi invités à célébrer un évènement considéré par certains comme historique et salvateur pour l’humanité : le One Planet Summit. La planète est supposée menacée au point de faire disparaître des millions d’êtres humains. Voire des milliards si l’on en croit le Président Macron : Si on décide de ne pas agir et de ne pas changer la manière dont nous produisons, dont nous investissons, dont nous nous comportons, nous serons responsables de milliards de victimes (12 décembre). L’alarme est en écho de ce que prédisait déjà le Vice-Président de Bill Clinton Al Gore lorsqu’il s’est vu remettre le Prix Nobel de la Paix en 2007 : la calotte glacière aura disparu en 2014. Elle est toujours là, il est vrai que Ségolène Royal a été chargée de la mission de refroidir les pôles.

Pour en finir avec les stupidités, il faut diffuser autour de nous la vérité sur le réchauffement climatique et son exploitation politique :

1° Le réchauffement de la planète n’est pas aussi important que l’on dit et a déjà été enregistré à plusieurs reprises dans l’histoire de la planète, tout comme des périodes séculaires de refroidissement.

2° Le C02, accusé d’être à l’origine de « l’effet de serre », n’est pas polluant. Tout au contraire, ce gaz est indispensable à la vie.

3° Les ours polaires ne disparaissent pas, ils sont plus nombreux que jamais

4° La planète ne s’assèche pas, les nouveaux espaces verts se sont étendus sur des superficies qui représentent deux fois la surface du Sahara

5° L’exploitation des forêts n’est pas une calamité, bien au contraire elle permet d’entretenir les arbres, de disposer d’un matériau indispensable, et de créer emplois et revenus.

6° Les ouragans, tempêtes, inondations et autres perturbations de même type ne sont pas plus fréquents, mais on peut maintenant en être informé, plus vite, et de façon plus spectaculaire.

7° Les 15.000 « scientifiques » qui ont signé la déclaration sur le risque immédiat encouru par la planète sont loin de mériter cette qualification : il n’y a au mieux qu’un tiers des signataires qui ont un diplôme ou une activité de recherche scientifique. La communauté scientifique mondiale est très partagée, mais la prise en compte du long terme confirme la vision réaliste et apaisante.

8° Le GIEC (pourtant honoré également d’un Prix Nobel de la Paix) ne publie pas le résultat de recherches scientifiques mais se contente de reprendre les papiers qui circulent sur le climat qui concluent au réchauffement historique, à la responsabilité des hommes prédateurs et aux méfaits de la croissance économique mondialisée. Les erreurs sont nombreuses et grossières.

La peur est ainsi entretenue par les militants d’une idéologie hostile au libre-échange, à « la rentabilité » de la libre entreprise et aux Etats-Unis. Elle reprend les mêmes méthodes de propagande que celles du club de Rome (1958) et de la conférence de Rio sur le « développement durable » (1991). Le manque de rigueur dans la méthode et dans la mesure a été démontré (entre autres) par un mathématicien de l’Université Paris Sorbonne Benoît Rittaud, président de l’association des Climato-réalistes. Il est l’auteur du Mythe climatique (Seuil, 2010) et de La peur exponentielle (PUF, 2015). Interviewé ces derniers temps à la télévision, il se heurte à des personnes qui, de bonne foi parfois, s’en tiennent à leurs impressions et n’ont aucune expertise autre que politique. Il est systématiquement mis en minorité. Quant à l’origine politique de la propagande réchauffiste, elle a été démontrée dans l’ouvrage de Vaclav Klaus (économiste ancien président de la république Tchèque) préfacé par Jacques Garello « Planète Bleue en Péril Vert » (éditions de l’IREF)

L’expertise politique est le secret du succès des thèses réchauffistes. Tout d’abord il est certain que les prophètes de malheur sont toujours mieux entendus (Malthus règne toujours sur les esprits), ensuite il est de bon ton de présenter l’être humain comme prédateur et les pouvoirs publics comme providentiels, enfin la croisade pour  sauver la planète entretient beaucoup de monde et rapporte beaucoup d’argent (de grandes sociétés en font même un véhicule de publicité, le vert est bien porté).

Politiquement, Emmanuel Macron manœuvre en maître. Il a fait de la transition écologique la grande cause du quinquennat  (avec l’égalité femme-homme), il a besoin d’asseoir sa célébrité diplomatique en invitant à grands frais les célébrités du monde entier à Paris, il instaure un sommet annuel qui fait double emploi avec les COP, voilà pourquoi il cherche les milliardaires et les grands managers. Il n’a que peu de chances de financer sa promotion mondiale personnelle, sauf à solliciter le contribuable français, qui se demande ce que deviendront les prélèvements et la dette publique.

(Pour plus de détails, on peut consulter les trois articles publiés récemment sur le site Contrepoints signés Nathalie MP et H16)

 
More Articles :

» Lecture subversive de la parabole des talents

Dimanche dernier dans toutes les Eglises du monde la lecture de l’Evangile rappelait la fameuse « parabole des talents ». Une phrase de cette parabole a été reprise maintes fois par les détracteurs du capitalisme qui y ont vu la...

» Universités : une « réforme » pour rien

Il n’y aura pas de sélection à l’entrée des universités, les soixante-huitards seront contents. En fait, c’est une erreur d’attendre quelque changement décisif de cette réforme puisqu’elle oublie deux causes majeures du naufrage...

» Taxe sur les dividendes : le double scandale d’Etat

Bruno Le Maire a parle de « scandale d’Etat » à propos des manipulations budgétaires qui ont conduit le gouvernement Hollande à instaurer une taxe de 3% sur les dividendes versés par les sociétés. Mais il crée lui-même un nouveau...

» Castaner dirigera le parti En Marche

Il était temps de mettre fin à la particularité de LREM et à l’originalité du succès d’Emmanuel Macron : voici maintenant un vrai parti, avec un vrai président. Ce sera Castaner : le choix est fait non par les militants, mais par Macron...

» Mai 1968 : une déclaration honteuse du Président Macron

Oser faire un amalgame entre la chienlit de mai 1968 et le printemps de Prague est une honte. Faire de mai 1968 d’origine d’un monde nouveau est une stupidité. Mais le Président Macron tenait trop à ne plus passer pour le Président des...

Nouvelle Lettre de la semaine


Au sommaire du n°1346 du 20 décembre 2017

Editorial : L'avons nous mérité ?
Actualité
:
Réchauffement climatique : réalité ou propagande ? - Ces milliardaires qui profitent de la croissance
Connaissance du libéralisme :
Interêts personnels et intérêt général
Lu pour Vous :
Migration des peuples par Vaclav Klaus et Jiri Weigl


Acheter le numéro

Revue des Livres

Jacques De Guenin

Œuvres complètes de Bastiat

Le livre à lire cette semaine n’est pas celui d...

Pascal Salin

FREDERIC BASTIAT PERE DE LA SCIENCE ECONOMIQUE MOD...

Vous pourrez tomber à votre tour sous le charme d...