Commandez

Catalogue de la SEFEL l www.libres.org

Le chômage est un scandale doublement public. D’une part, il n’a pour origines que des initiatives publiques : politiques budgétaires, monétaires, droit social. D’autre part, il est scandaleux d’avoir tant de chômeurs alors que la science économique donne une réponse claire au défi du chômage . « On a tout essayé contre le chô-mage » disent les gouvernants. Tout, sauf ce qui marche… En 1996 déjà un colloque tenu à Paris par des économistes de renom mondial rappelait cette évidence.

109 pages, gratuit

Bulletin de commande

Portait

L’économie mathématique

Les études d’ingénieur de Léon Walras l’ont conduit à rêver d’une science économique qui serait plus rigoureuse, parce qu’elle utiliserait un langage mathématique. Comme Jevons, Walras utilise le principe du « calcul à la marge » pour expliquer la logique des choix individuels.

Lire la suite...
Le blocage a réussi, et la CGT débloque PDF Imprimer Envoyer
Lundi, 25 Septembre 2017 00:00

Le blocage sur le terrain a échoué. Mais l’annonce du blocage, elle,  a produit son effet : cette intoxication a précipité les Français vers les pompes, et les pleins « préventifs » ont parfois créé la pénurie : succès !  Forte de ce succès la CGT annonce des manifestations spectaculaires avec tous les mécontents de France.

 

Ce n’est pas nouveau : la CGT excelle dans la mise en scène et le bluff, et prend plaisir à étaler une puissance toute virtuelle, puisque sa représentativité démocratique est inexistante dans le secteur privé, et puisque sa capacité de mobilisation et de nuisance ne s’explique que par les monopoles publics des transports, de l’énergie, et autres secteurs stratégiques pour la vie quotidienne de la population. La CGT et ses proches ont péniblement rassemblé le 12 septembre quelques maigres dizaines de milliers de manifestants, complaisamment filmés par des chaînes amies qui montraient une foule là où il y avait des rangs mités. Mais la CGT peut bloquer les trains, les avions, les autos, les journaux, couper l’électricité et le gaz, etc. bref mécontenter les gens pour les dresser au nom de la qualité du service public contre un pouvoir  aux mains des riches et des patrons. Et cette mascarade de réussir, car bien des gens se solidarisent des grévistes qui ont le bonheur de pourvoir manifester impunément leur propre mécontentement !

La solidarité est moins grande quand c’est la voiture qui est bloquée. Symbole de l’individualité contre le collectivisme, image de réussite sociale, la voiture devrait être respectée. Les libéraux diraient que c’est au nom de la liberté de circulation et du refus de la coercition qu’il faut la respecter, mais qu’importe : le fait est que les Français ne veulent pas être pénalisés par une pénurie artificielle de carburant. Et les sondages ont révélé que 80 % des sondés étaient hostiles au blocage. Mais une proportion considérable de Français a pris peur et a créé la pénurie en allant faire le plein, comme aux plus belles heures de 1968 ou de 1995. Cette réaction a été voulue et provoquée par les dires explicites de Jérôme Vérité, secrétaire générale du syndicat CGT des transports ; dès jeudi et vendredi derniers il avait prévenu les automobilistes : les dépôts seront bloqués.

Fort de cette grande victoire acquise au nom d’un gros mensonge, le Cégétiste répète maintenant sur tous les médias que le Macron va voir ce qu’on va voir. On va voir : les fonctionnaires, les paysans, les étudiants, les retraités, les artisans. Mélanchon sème la haine, la CGT sème la peur. Dans le système politique et médiatique français, les outrances, les outrages et les mensonges sont des armes courantes et efficaces. Mais Monsieur Vérité devrait toutefois se rappeler la morale de la fable de La Fontaine « la chétive pécore enfla si fort qu’elle creva ». Aux Français désinformés il faut dire : « N’ayez pas peur ! »

 

 
More Articles :

» La manif était pour tous, mais tous n’étaient pas là

24.000 à Paris, dit la police. 60.000 dit la CGT. Les deux ont raison : les 36.000 de différence représentent des manifestants qui s’étaient écartés du cortège pour aller boire un coup ou pour assurer la relève des grévistes assurant le...

» Le pétrole va tuer la planète

Mais il va sans doute bénéficier à l’humanité et notamment aux peuples les plus pauvres. Le cours mondial du pétrole vient à nouveau de s’effondrer : c’est que les énergies fossiles sont plus fournies, plus accessibles et moins chères...

» La Guyane veut son autonomie

Le collectif de grève exploite la vacance du pouvoir parisien

» En France la justice est expéditive depuis deux siècles

La Constitution de la 5ème République et l’ENM ont aggravé la situation

» Vote libéral : c’est difficile

J’ai écrit mon livre « Le Vote Libéral » avec deux intentions bien claires : affirmer que l’heure libérale approchait dans notre pays, expliquer qu’on peut presser le pas libéral en tirant parti et des primaires et des...

Nouvelle Lettre de la semaine


Au sommaire du n°1337 du 14 octobre 2017

Editorial : L'école de la République
Actualité
:
Une grève tout à fait logique - L’avenir est-il à la confédération ?  - La discussion du budget 2018 est en marche
Connaissance du libéralisme :
Liberté et droit, la synthèse
Lu pour Vous


Acheter le numéro

Revue des Livres

Jacques De Guenin

Œuvres complètes de Bastiat

Le livre à lire cette semaine n’est pas celui d...

Pascal Salin

FREDERIC BASTIAT PERE DE LA SCIENCE ECONOMIQUE MOD...

Vous pourrez tomber à votre tour sous le charme d...