Commandez

Catalogue de la SEFEL l www.libres.org

Lettre hebdomadaire (40 numéros) qui est dans sa 31ème année : c’est le commentaire libéral de l’actualité économique, sociale et politique, en toute indépendance. C’est aussi une source d’information sur les idées de la liberté dans le monde entier. Editorial de Jacques Garello, chronique de conjoncture de Jean Yves Naudet, rubriques d’actualité, revue des livres, dossiers.

8 pages, Abonnement électronique (format pdf) 40 € (40 numéros par an)

Bulletin d'abonnement

Portait

L’échange base de la richesse des nations

C’est le message essentiel de celui qui est considéré (avec Turgot) comme le père de la science économique.

Lire la suite...
La Guyane veut son autonomie PDF Imprimer Envoyer
Mardi, 04 Avril 2017 00:00

Le collectif de grève exploite la vacance du pouvoir parisien

 

Acte 1 : la grève générale s’accompagne de barrages qui paralysent la Guyane, le collectif ne cèdera pas tant qu’une délégation ministérielle ne viendra pas sur place. Paris refuse.

Acte 2 : Paris cède. Le néo ministre de l’Intérieur Thomas Fekl et Madame la Ministre de l’Outre Mer Ericka Bareigts se rendent à Cayenne et, d’emblée, elle présente ses excuses au peuple guyanais. Après les négociations elle déclare : « Le gouvernement tient ses engagements : 5 jours d'échanges constructifs et continus pour bâtir ensemble l'avenir de la Guyane ». Le chiffre de 1 milliard d’aide est avancé. Le collectif refuse, la grève est reconduite, les barrages se renforcent.

Acte 3 : Le Collectif demande : 2,5 milliards d’euros immédiatement (on craint l’alternance !) et un statut d’autonomie de la Guyane : la France paie, les Guyanais gouverneront. Le Premier Ministre et le Conseil des Ministres (quoique divisé) repoussent les exigences des insurgés.

C’est bien d’insurgés qu’il s’agit et non pas du peuple guyanais. Celui-ci s’inquiète surtout pour l’insécurité et appelle un investissement en police et en moyens de communications. Mais ledit collectif, sans aucune légitimité démocratique, veut s’ériger en pouvoir souverain. Quelle ingratitude à l’égard de l’Etat Providence qui a cru faire aimer la France à grands coups de subventions et privilèges !

 
More Articles :

» Le blocage a réussi, et la CGT débloque

Le blocage sur le terrain a échoué. Mais l’annonce du blocage, elle,  a produit son effet : cette intoxication a précipité les Français vers les pompes, et les pleins « préventifs » ont parfois créé la pénurie : succès !  Forte...

» La manif était pour tous, mais tous n’étaient pas là

24.000 à Paris, dit la police. 60.000 dit la CGT. Les deux ont raison : les 36.000 de différence représentent des manifestants qui s’étaient écartés du cortège pour aller boire un coup ou pour assurer la relève des grévistes assurant le...

» Un sommet européen pour rien

Bien accueilli, Emmanuel Macron n’a guère été suivi

» Nos craintes étaient justifiées, hélas !

Le numéro 1300 de la Nouvelle Lettre a été spécial à plusieurs points de vue. Publié à l’occasion de la cérémonie du cinquantenaire de l’ALEPS, il marquait aussi la 36ème année de parution de notre « bulletin de la paroisse...

» Les grèves : ce qu’il en coûtera

On les appelle « mouvements sociaux ». Il ne s’agit pas de mouvements puisque toute activité cesse, et ils ne sont pas sociaux puisqu’ils nuisent à la société. Les grèves, puisqu’il faut les appeler par leur nom, sont le sport favori...

Nouvelle Lettre de la semaine


Au sommaire du n°1359 du 11 avril 2018

Editorial : Les propos d’Emmanuel Macron demain sur TF1
Actualité
:
Des zadistes libéraux ? - Ce qu’il faut dire sur la bataille du rail - La laïcité, valeur de la
République - Les Hongrois qui font honte à l’Europe
Connaissance du libéralisme :
L’avoir et l’être
Entendu pour vous


Acheter le numéro

Revue des Livres

Jacques De Guenin

Œuvres complètes de Bastiat

Le livre à lire cette semaine n’est pas celui d...

Pascal Salin

FREDERIC BASTIAT PERE DE LA SCIENCE ECONOMIQUE MOD...

Vous pourrez tomber à votre tour sous le charme d...