L'Abécédaire...

Il y a 333 entrées dans ce glossaire.
Chercher des termes du glossaire (expression régulière autorisée)
Commence par Contient Terme exact
Tout A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V
Terme Définition
LOI ANTITRUST

C'est une disposition visant à démanteler un trust ou bien une entreprise. Un trust est un groupe d'entreprises susceptibles de créer une situation de monopole et d'abuser de la position dominante issue de ce monopole. La plus célèbre des lois anti-trust est le Sherman Act (1905) qui a permis l'ouverture des grands procès contre la Standard Oil et Rockefeller. Les griefs courants à l'encontre du monopole sont qu'il serait malthusien : il réduirait la quantité disponible et augmenterait le prix. La loi antitrust est principalement utilisée par le Département de la Justice américain. Parmi les différentes procédures engagées contre des entreprises américaines, les 3 procès les plus célèbres intentés par le Département de la Justice américain dans les années récentes ont été le procès contre IBM (1969-1982), le procès contre ATT (1974-1984) et les procédures contre Microsoft (1998-1999).

Glossary 2.7 uses technologies including PHP and SQL

Commandez

Catalogue de la SEFEL l www.libres.org

Lettre hebdomadaire (40 numéros) qui est dans sa 31ème année : c’est le commentaire libéral de l’actualité économique, sociale et politique, en toute indépendance. C’est aussi une source d’information sur les idées de la liberté dans le monde entier. Editorial de Jacques Garello, chronique de conjoncture de Jean Yves Naudet, rubriques d’actualité, revue des livres, dossiers.

8 pages, Abonnement électronique (format pdf) 40 € (40 numéros par an)

Bulletin d'abonnement

Revue des Livres

Jacques Garello

Comment sauver vos retraites

L’ouvrage est sorti des presses jeudi 28 novembr...

Olivier Marteau

L’étrange défaite de la France dans la mondial...

Evidemment, cette défaite est masquée par les qu...

Portait

L’échange base de la richesse des nations

C’est le message essentiel de celui qui est considéré (avec Turgot) comme le père de la science économique. Le succès de la Révolution Industrielle anglaise vient de ce que l’organisation du travail en atelier et le machinisme ont permis de diviser le travail. Désormais, chacun dépend des autres, puisque la production est partagée en un grand nombre d’individus au lieu d’être complètement assumée par un artisan isolé. Chacun des producteurs se spécialise dans une opération particulière, c’est un facteur de productivité : plus de résultats pour moins d’efforts.

Adam Smith verrait-il seulement la division du travail dans sa seule dimension technique ? Passer à la production en communauté, c’est aussi développer les compétences et le savoir, c’est accroître l’intensité et l’espace des échanges. La société s’enrichit par l’ouverture, par la diversité des connaissances. La croissance est le fruit d’une société ouverte (Karl Popper) au sein de laquelle se reconstitue un savoir éclaté (extended order de Friedrich Hayek).

Lire la suite...