Portait


Un Marx libéral ?

Les principaux éléments de l’économie marxiste se trouvent chez John Stuart Mill, qui a ajouté aux erreurs de Ricardo et Malthus dont il prend la suite. Pourtant, il s’oppose avec véhémence au communisme (bien que se disant parfois socialiste) car il pense que les remèdes du collectivisme et de l’étatisme sont pires que le mal, et qu’à tout prendre il vaut mieux la liberté, même si elle ne promet pas des lendemains qui chantent. Il donne ainsi à la science économique, qu’il aime bien pourtant, le visage d’une science « triste » et pessimiste.
Aldous Huxley a dit de lui : « Intelligent jusqu’à en devenir presque humain » !

Lire la suite...

L'Abécédaire...

Il y a 333 entrées dans ce glossaire.
Chercher des termes du glossaire (expression régulière autorisée)
Commence par Contient Terme exact
Tout A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V
Terme Définition
DECENTRALISATION

Au sens administratif, la décentralisation est un mode d'organisation selon lequel l'Etat confie des pouvoirs de décision à des organismes locaux, en général élus, en tous cas largement indépendants du pouvoir central. La décentralisation s'oppose ainsi à la déconcentration, qui ne fait que confier le pouvoir à des représentants locaux du pouvoir central, soumis donc au pouvoir hiérarchique. Au sens économique, la décentralisation est l'un des principes essentiels de l'économie de marché, que l'on appelle souvent économie décentralisée (par opposition à l'économie de plan, ou centralisée). Dans ce cas, c'est le pouvoir économique qui appartient à des agents décentralisés, les consommateurs, qui ont essentielle ment le pouvoir de choix en matière de consommation, et les producteurs, qui ont ce même pouvoir sur les modalités de la production (choix des facteurs de production, de la combinaison productive optimale...).

Glossary 2.7 uses technologies including PHP and SQL

Nouvelle Lettre de la semaine

Agriculteur l www.libres.org

Au sommaire du n°1265 du 9 février 2016


Editorial : Paysans : la faute à qui ?

Conjoncture :« 2005 : l’année de la reprise »

Actualité : Hollande à la recherche du gouvernement de salut public - Le siège d’Alep - Le Plan choc de Nicolas Sarkozy

Actualité du libéralisme : Libérer la protection sociale

Lu pour vous : Jean Philippe Delsol : L’injustice fiscale ou l’abus de bien commun

Acheter le numéro

Commandez

Catalogue de la SEFEL l www.libres.org

 

Si le libéralisme n’est pas assez attractif dans notre pays, c’est qu’il n’est pas connu. Pas enseigné, pas pratiqué, le libéralisme est caricaturé.
Ce livret rétablit la vérité : non le libéralisme n’est pas la loi du plus fort, non la propriété n’est pas le vol, non l’intérêt personnel n’est pas l’égoïsme, non l’inégalité n’est pas l’injustice, etc. Au contraire, le libéralisme a une dimension éthique : c’est une doctrine de la dignité de la personne humaine et de l’harmonie sociale.

36 pages, 5€

Bulletin de commande

Revue des Livres

Ecole : nos enfants en péril

Contribuables associés n’est pas seulement une ...

Le massacre fiscal

L’impôt fait partie de l’ADN des politiques f...